RDC: 2 membres du gouvernement sanctionnés

Le président de l'Assemblée nationale de la RDC, Evariste Boshab (à droite), et son de son vice-président Borice Mbuku (Centre) lors d'une conférence de presse le 3 janvier 2012 à Kinshasa. Copyright de l’image AFP
Image caption Le président de l'Assemblée nationale de la RDC, Evariste Boshab (à droite), et son de son vice-président Borice Mbuku (Centre) lors d'une conférence de presse le 3 janvier 2012 à Kinshasa.

Les Etats-Unis ont prononcé lundi des sanctions financières contre le ministre congolais de l'Intérieur Evariste Boshab et le chef de l'Agence nationale de renseignement (ANR), Kalev Mutondo, accusés de museler l'opposition et de retarder les progrès politiques en République démocratique du Congo.

Ces deux responsables du gouvernement sont accusés d'avoir joué un rôle dans les affrontements mortels lors des manifestations contre un troisième mandat du président Joseph Kabila.

Leurs avoirs éventuels aux Etats-Unis seront gelés et il est interdit à tout ressortissant américain de réaliser des transactions avec eux.

M. Boshab est accusé par Washington d'être un "acteur clé" dans la stratégie du président Kabila de rester au pouvoir après le délai légal du 19 décembre 2016.

Le ministre aurait "offert de payer des membres de l'assemblée nationale pour leurs votes" et aurait "dit à des responsables de quitter leur poste s'ils soutenaient l'opposition", rapporte l'AFP.

Outre son rôle dans la répression des manifestations d'opposants, Kalev Mutondo est mis en cause dans l'exportation illégale de minéraux, affirme le Trésor américain.

Les deux hommes ont été également sanctionnés par l'Union Européenne qui a indexé cinq autres responsables congolais dont les commandants de l'armée et de la police ainsi que le chef de la garde présidentielle.

Le gouvernement congolais a qualifié ces sanctions d'illégales.

Des dizaines de personnes ont été tuées lors des manifestations qui ont commencé en septembre après que le président Kabila a annoncé le report des élections prévues cette année.

Lire plus