Un roi ougandais accusé de terrorisme

Le roi de Rwenzururu, Charles Wesley Mumbere, a comparu aujourd'hui devant le tribunal de Jinja, dans l'est de l'Ouganda. Copyright de l’image Reuters
Image caption Le roi de Rwenzururu, Charles Wesley Mumbere, a comparu aujourd'hui devant le tribunal de Jinja, dans l'est de l'Ouganda.

Un roi ougandais a été accusé de terrorisme, de vol aggravé et de tentative de meurtre.

Il est également accusé d'avoir assassiné un policier.

Le roi de Rwenzururu, Charles Wesley Mumbere, a comparu aujourd'hui devant le tribunal de Jinja, dans l'est de l'Ouganda.

La cour était remplie de partisans du roi, ainsi que de députés de sa région d'origine.

Charles Wesley Mumbere a été arrêté le 27 novembre suite à une opération de la police et de l'armée dans son palais de Kasese, dans l'ouest de l'Ouganda.

Des affrontements entre les gardiens de l'ethnie Bakonzo et l'armée ont fait plus de 80 morts et plus de 100 arrestations.

Le gouvernement a accusé le royaume de recruter et de former des militants dans le but de créer une sécession du reste de l'Ouganda et à terme leur propre République de Yiira. Le royaume rejette en bloc toutes les accusations.

Le roi de Rwenzururu a été renvoyé à la prison de Luzira Upper à Kampala jusqu'au 28 décembre.

L'avocat du roi a déclaré à la BBC que 12 autres hommes ont également été inculpés, y compris des gardes royaux et un charlatan.