"Jammeh doit quitter le pouvoir en janvier"

Copyright de l’image AFP
Image caption Le représentant de l'ONU en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a affirmé mercredi que le président gambien Yahya Jammeh devait "être prêt à céder le pouvoir" en janvier.

Le représentant de l'ONU en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a affirmé mercredi que le président gambien Yahya Jammeh devait "être prêt à céder le pouvoir" en janvier.

Et ce indépendamment de son recours juridique contre l'élection de l'opposant Adama Barrow.

"L'opposition a remporté l'élection, qui a été juste", a affirmé le représentant spécial dans la région du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Mardi quatre chefs d'Etat d'Afrique de l'Ouest ont tenté une médiation à Banjul pour convaincre M. Jammeh de reconnaître définitivement sa défaite à l'élection présidentielle et de céder le pouvoir.

Le mandat de cinq ans de M. Jammeh expire le 19 janvier, a rappelé M. Ibn Chambas, ajoutant qu'"il devra être prêt à céder le pouvoir" à cette date.

« Nous espérons que pendant cette période toutes ses actions seront conformes à la Constitution", a souligné le responsable de l'ONU.

S'agissant du recours de M. Jammeh à la Cour, M. Ibn Chambas a assuré que les deux questions n'étaient pas liées.

"Cette procédure juridique n'a rien à voir avec le terme de son mandat", fixé à janvier, a-t-il dit.