Mali-Burkina : combattre ensemble les jihadistes

Le Mali et le Burkina vont lutter ensemble contre les groupes armés.
Image caption Le président malien Ibrahim Boubacar Keita.

Au cours d'une conférence de presse tenue à Ouagadougou avec son homologue burkinabè Christian Kaboré, Ibrahim Boubacar Keita a déclaré qu' "il ne sera pas question que l'on vienne tuer impunément au Burkina puis trouver refuge tranquillement au Mali.

Cela fera partie des choses que nous devons regarder dans les jours à venir" a-t-il ajouté.

Le président malien a fait escale dans la capitale du Burkina après avoir pris part au sommet de la CEDEAO à Abuja.

Douze soldats burkinabè ont été tués vendredi, lors d'une attaque contre un détachement de l'armée dans le nord du Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne.

Des groupes jihadistes ont occupé le nord du Mali en 2012 avant d'en être chassés par l'armée française.

Mais les casques bleus des Nations-Unies, qui ont pris la relève, subissent souvent des attaques de groupes armés.