Sooretul, la technologie au service de l'agro-industrie

Media playback is unsupported on your device
Cliquez pour réécouter l'émission

Jus de fruits, mil, huile de coco... La start-up Sooretul cofondée par Awa Caba permet aux producteurs sénégalais d'écouler leurs marchandises en ligne tout en œuvrant pour créer de l'emploi pour des femmes qui exploitent les produits locaux.

Lancée en 2014 par de jeunes entrepreneuses sénégalaises, la plate-forme de e-commerce regroupe l'ensemble des acteurs du secteur agricole, réunis dans un marché virtuel des produits locaux transformés.

Le Sénégal est virtuellement divisé en deux sections avec d'un côté, une forte clientèle urbaine et de l'autre, une offre diversifiée de fruits et céréales transformés localement.

Sooretul, qui signifie "pas trop loin" en wolof, est le pont qui veut lier les deux.

Copyright de l’image Sooretul
Image caption L'équipe Sooretul (Awa Caba, cofondatrice, en veste blanche)

La start-up mise sur les femmes qui représentent plus de 40 % de la main-d'œuvre agricole sénégalaise.

"Nous sommes parties du constat qu'au Sénégal, les structures de transformation des produits agricoles disposent de peu de moyens pour commercialiser leurs produits sur le marché local et international, et les foires sont malheureusement les seules occasions de vente à très grande échelle. Sooretul vient résoudre ce problème en donnant une grande visibilité aux produits locaux et un guichet permanent pour des commandes à grande échelle tout en faisant la promotion de la femme dans l'agro-business", précise la cofondatrice.

Le but, c'est donc de valoriser l'un des métiers les plus traditionnels des femmes du pays : la transformation des produits agricoles locaux et la fabrication de jus, de confitures, de semoules et autres spécialités locales.

Deux ans déjà et la plateforme essaie de se frayer un chemin malgré les difficultés liées à la faible bancarisation.

Certes les petits producteurs et les vendeurs ne disposent pas d'infrastructures nécessaires pour assurer la commercialisation. Mais une bonne partie des acheteurs ne disposent pas non plus de cartes bancaires pour acheter les produits en ligne.

Awa Caba est l'invitée de Rémy NSABIMANA, dans Afrique Avenir, une émission radio rediffusée vendredi à 18H30 TU.

Sur le même sujet