L'hypertension, une maladie à ne pas négliger en Afrique

Alors que la consommation de tabac et d'alcool est plus faible en Afrique que dans dans d'autres régions du monde, l'hypertension est la plus élevée du monde, touchant près de la moitié de la population adulte. Copyright de l’image AFP
Image caption Alors que la consommation de tabac et d'alcool est plus faible en Afrique que dans dans d'autres régions du monde, l'hypertension est la plus élevée du monde, touchant près de la moitié de la population adulte.

Vous pratiquez souvent du sport, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour, et vous ne consommez pas de tabac et d'alcool ? Si cela n'est pas le cas, vous êtes plus susceptibles d'avoir une maladie cardiaque, un cancer ou du diabète.

Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un quart des adultes provenant de la moitié des pays africains étudiés possède au moins trois facteurs de risque qui augmentent la probabilité d'avoir une ou plusieurs de ces maladies au cours de leur vie.

Le rapport de l'OMS montre que les femmes africaines de plus de 45 ans courent un risque plus élevé de contracter ces maladies.

Alors que la consommation de tabac et d'alcool est plus faible en Afrique que dans dans d'autres régions du monde, l'hypertension est la plus élevée du monde, touchant près de la moitié de la population adulte.

Selon l'OMS, la tendance est inquiétante car la maladie est insidieuse et souvent découverte trop tard.

Le continent est également le seul endroit à avoir le double fardeau de la sous-alimentation et de l'obésité.

Pourtant, tous ces problèmes de santé peuvent être évités en mangeant bien, en buvant avec modération et en faisant de l'exercice.

Si de telles précautions ne sont pas prises, cela pourrait coûter beaucoup plus pour les gouvernements dans les traitements médicaux.