Angola : vers plus de concurrence dans le secteur pétrolier

Son père, le président angolais José Eduardo dos Santos, l'avait désignée comme patronne de la compagnie pétrolière publique Sonangol au début de l'année.
Image caption Son père, le président angolais José Eduardo dos Santos, l'avait désignée comme patronne de la compagnie pétrolière publique Sonangol au début de l'année.

Le secteur pétrolier en Angola mise sur une nouvelle stratégie.

Isabel dos Santos, a déclaré au Financial Times (FT) qu'elle allait ouvrir à la concurrence, la vente du pétrole en Angola afin de réduire les coûts.

Son père, le président angolais José Eduardo dos Santos, l'avait désignée comme patronne de la compagnie pétrolière publique Sonangol au début de l'année.

Même si l'Angola est le plus gros producteur pétrolier d'Afrique, il importe 80% de son carburant faute de raffineries suffisantes dans le pays.

Ce qui signifie que Sonangol doit trouver environ 170 millions de dollars par mois pour acheter du pétrole raffiné.

Selon le FT, Trafigura a un "quasi-monopole" sur la vente de pétrole en Angola.

Mme Dos Santos a déclaré au journal qu'elle souhaitait changer cette situation.