Barrow invite Jammeh à quitter le pouvoir comme les colons en 1965

Le président élu gambien Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à quitter le pouvoir de manière paisible comme les colons anglais l'ont fait en 1965.

Copyright de l’image AFP
Image caption Adama Barrow, un homme d'affaires, a déclaré qu'il ne veut pas diriger "un pays qui n'est pas en paix avec lui-même".

Adama Barrow, un homme d'affaires élu en décembre, a déclaré qu'il ne veut pas diriger "un pays qui n'est pas en paix avec lui-même".

Yahya Jammeh avait accepté sa défaite le 2 décembre dernier au lendemain du scrutin mais une semaine plus tard il a remis en cause la victoire de M. Barrow en invoquant des irrégularités dans le décompte des résultats

Il a déposé un recours auprès de la Cour Suprême pour l'annulation des résultats.

La Commission électoral a rejeté les allégations de M. Jammeh et Adama Barrow a prévu de se déclarer président le 19 janvier, jour de l'expiration du mandat du président sortant.

Depuis l'indépendance, la Gambie n'a pas eu d'alternance paisible.

Dans un message posté sur les réseaux sociaux, M. Barrow a invité "tous les Gambiens qui aiment la paix de travailler et de prier pour un transfert paisible du pouvoir exécutif pour la première fois dans notre histoire depuis l'indépendance".

Copyright de l’image AFP
Image caption Depuis l'indépendance, la Gambie n'a pas eu d'alternance paisible.

"Si les colons ont pu transmettre le pouvoir de manière paisible en accord avec la volonté des gambiens, nous, les citoyens, devons pouvoir montrer un meilleur exemple à nos enfants", a-t-il ajouté.

La semaine dernière, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel Alain de Souza, a déclaré que les troupes sénégalaises étaient prêtes à prendre la direction des opérations en cas d'intervention militaire en Gambie si M. Jammeh refuse de transmettre le pouvoir au vainqueur de la présidentielle du 1er Décembre.

Sur le même sujet