RDC : l’église annonce un accord

Image caption La médiation catholique annonce que le pouvoir et l'opposition ont aplani l'essentiel de leurs divergences

La médiation catholique annonce la signature d'un accord politique entre le pouvoir et l'opposition ce samedi. Après plusieurs reports, l'église assure qu'un compromis a finalement été trouvé.

D'après cet accord, l'actuel chef de l'Etat Joseph Kabila, dont le mandat a pris fin en décembre, reste en poste jusqu'à l'élection. La présidentielle, combinée aux législatives nationales et provinciales devrait avoir lieu fin 2017.

En échange de cette concession, le Rassemblement, la principale coalition d'opposition obtient la primature.

Un comité chargé du suivi de l'accord sera mis sur pied et piloté par Etienne Tshisekedi, le leader historique de l'opposition.

Concernant les personnalités considérées comme des prisonniers et exilés politiques, comme Moise Katumbi, leurs situations devraient être examinées au cas par cas.

La présentation et la signature officielle de cet accord politique est prévue samedi.

Cependant, le Mouvement de libération du Congo, le parti de l'opposant Jean-Pierre Bemba, a claqué vendredi soir, la porte des négociations.

Avec Poly Muzalia à Kinshasa

Lire plus