Gambie: les autorités ferment la radio Teranga FM

Copyright de l’image Reuters
Image caption Yahya Jammeh est accusé de présider l'un des États les plus répressifs en Afrique de l'Ouest

La radio communautaire gambienne Teranga FM a été de nouveau réduite au silence. Elle a été fermée ce dimanche, sur ordre de l'Agence nationale du renseignement (NIA) pour un motif non précisé, a déclaré Emil Touray, le chef de la Gambie Press Union.

Depuis sa création, la station de radio a été fermée plusieurs fois et a souvent été rouverte sous condition. Em 2011, elle avait été autorisée à reprendre ses activités mais avec interdiction d'aborder les sujets évoqués par la presse privée.

Teranga FM est tres populaire en Gambie. Elle est connue pour ses positions critiques envers le régime de l'ancien chef d'Etat Yahya Jammeh.

C'est la première mesure de répression des médias depuis que Yahya Jammeh a rejeté sa défaite lors de l'élection présidentielle.

Crise post-électorale

Le president sortant a d'abord concédé la victoire à son rival Adama Barrow, mais a ensuite lancé une action en justice pour annuler le résultat de la présidentielle, affirmant que le scrutin était entaché d'irrégularités.

La commission électorale avait déclaré que l'élection était libre et équitable.