Libye: remise en cause du dialogue

Khalifa Haftar, le général qui contrôle l'Est du pays, a annoncé qu'il n'y a pas de dialogue prévu entre lui et sont rival Fayez Seraj soutenu par la communauté internationale Copyright de l’image Anadolu Agency
Image caption Khalifa Haftar, le général qui contrôle l'Est du pays, a annoncé qu'il n'y a pas de dialogue prévu entre lui et sont rival Fayez Seraj soutenu par la communauté internationale

Khalifa Haftar, le général qui contrôle l'Est du pays, a annoncé qu'il n'y a pas de dialogue prévu entre lui et sont rival Fayez Seraj soutenu par la communauté internationale.

Les deux hommes devaient se rencontrer dans les jours qui viennent à Alger, selon une source proche du gouvernement algérien.

Leur discussion devait porter sur la possibilité de formation d'un gouvernement d'union nationale.

Mais dans une interview le général Haftar affirme qu'il n'envisage aucune reprise de discussion avec Fayez Seraj qui dirige l'administration reconnue par la communauté internationale.

'' Le dialogue, pour parler de démocratie et d'élections, ne reprendra qu'une fois les extrémistes sont défaits en Libye,'', ajoute Haftar mardi dans les colonnes du journal italien Corriere della Sera.

Pour lui la situation actuelle de guerre en Libye fait appel au combat plutôt qu'à la politique.

Haftar considère que le dialogue avec Fayez avait commencé il y'a deux ans et demie de cela mais n'a conduit à aucun résultat.

Selon lui, il contrôle 80% du territoire libyen.

Sur le même sujet