RDC : les villes de Beni-Butembo en mal de ravitaillement

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un pont près de la ville de Goma contrôlé par des rebelles

Cela fait cinq jours que la route qui relie l'Est du pays à l'Ouganda voisin est coupée. Un pont s'est écroulé sur cet axe d'approvisionnement stratégique.

Conséquence : tous les véhicules d'approvisionnement sont bloqués. Le ravitaillement des villes de Beni et Butembo est compromis.

Le pont vétuste sur la rivière Semliki s'est effondré au passage d'un camion en début de semaine.Depuis, pas moyen de faire la traversée sur cet axe stratégique qui permet d'approvisionner cette partie du pays. La situation inquiète certains habitants. L'un deux affirme que "les prix de certains produits commencent à augmenter. En plus, il n'y a pas d'autres routes secondaires pour pallier à l'absence de cette route dont le pont s'est écroulé".

L'inquiétude est partagée par les opérateurs économiques de la région. Cinq jours après l'effondrement de ce pont, le manque à gagner est considérable. Cléophas Kahongya, responsable local de la Fédération des entreprises du Congo, affirme que "l'effondrement du pont Semliki a un impact négatif sur l'économie de la province du Nord-Kivu en général et plus particulièrement au niveau des territoires de Beni et Lubero. Le temps qu'on mettra pour réparer ce pont nous fait perdre de milliers de dollars".

Cela faisait des mois que ce pont, un assemblage de bois et de métal, menaçait de s'écrouler.

Les autorités provinciales ont annoncé que le pont serait réhabilité d'ici une dizaine de jours.

Lire plus