Un responsable de l'UA en visite au Burundi

Un soldat burundais sur la ligne de front en Somalie Copyright de l’image Getty Images
Image caption Avec 5 400 soldats, le Burundi représente le deuxième contingent de l'Amisom, après l'Ouganda

Le chef du Conseil de paix et de sécurité de l'union africaine (UA), Ismail Shergui, est attendu mercredi au Burundi.

Sa visite intervient après l'annonce par le gouvernement burundais d'initier le processus de retrait de ses troupes déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom).

L'Union européenne (UE), qui finance l'AMISOM, refuse de verser les 5 millions d'euros mensuels destinés à payer les soldats en raison des sanctions imposées au Burundi depuis mars 2016.

Avec 5 400 soldats, le Burundi représente le deuxième contingent de l'Amisom, après l'Ouganda.

Selon Bujumbura, les modalités de paiement des soldats en Somalie sont prévues par un accord signé avec l'Union africaine.

Sur le même sujet