Gambie : fin de l'ultimatum

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président de la Mauritanie avec son homologue du Sénégal après une visite

L'ultimatum accordé à Yahya Jammeh pour remettre le pouvoir à Adama Barrow le président démocratiquement élu en Gambie a expiré mercredi 19 janvier à minuit.

Adama Barrow le successeur de Jammeh doit en principe prêter serment ce jeudi 19 janvier. Il se trouve encore au Sénégal attendant qu'une issue soit trouvée à crise postélectorale.

Dans la recherche de solutions, la Cedeao a effectué deux tentatives pour ramener Jammeh à la raison. Tentatives qui se sont avérées infructueuses.

La nuit dernière, c'est le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz qui a pris le relais en initiant une médiation de dernière minute pour décrisper la situation en Gambie.

Mohamed Ould Abdel Aziz, a passé près de quatre en tête à tête avec le président Yahya Jammeh. Juste après, il s'est rendu mercredi en fin de nuit à Dakar où il s'est entretenu avec Adama Barrow et le président sénégalais Macky Sall.

Aux dires d'un analyste, le déplacement du Président mauritanien est la phase finale des discussions pour ramener Yahya Jammeh à la raison.

Signalons qu'en marge de cette démarche, un haut responsable militaire sénégalais a indiqué que les troupes de plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest sont prêtes pour intervenir en Gambie à partir du Sénégal, en cas d'échec des efforts diplomatiques.

Lire plus