Yahya Jammeh a quitté la Gambie

Yahya Jammeh a accepté de céder le pouvoir grâce à une médiation de la Cédéao. Copyright de l’image Reuters
Image caption Yahya Jammeh a accepté de céder le pouvoir grâce à une médiation de la Cédéao.

L'ex-président gambien a quitté Banjul samedi soir, à bord d'un avion en partance pour Conakry, la capitale guinéenne.

Il est parti de la capitale gambienne en compagnie du président de la Guinée, Alpha Condé, l'un des médiateurs de la Cédéao pour la crise politique en Gambie.

Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, a cédé devant la médiation menée vendredi 20 janvier par M. Condé et son homologue mauritanien Mohamed Ould Adel Aziz, au nom de cette organisation régionale réunissant 15 pays.

Son départ de Banjul survient environ 24 heures après qu'il a accepté de céder le pouvoir à l'opposant Adama Barrow, qui est déclaré élu par la commission électorale gambienne.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, a cédé devant la médiation menée vendredi 20 janvier

Après avoir accepté sa défaite à l'élection présidentielle du 1er décembre et félicité son adversaire, M. Jammeh a ensuite rejeté les résultats du scrutin.

Adama Barow, arrivé à Dakar depuis plusieurs jours, a déclaré samedi à BBC Afrique qu'il envisageait de "retourner dans les plus brefs délais" en Gambie, avec l'autorisation de la Cédéao.

M. Barrow a prêté serment lors d'une cérémonie d'investiture organisée jeudi 19 janvier, dans la capitale sénégalaise, en présence d'ambassadeurs de plusieurs pays, dont ceux des 15 membres du conseil de sécurité des Nations unies.

A quelques jours de la fin de l'ultimatum donné par la Cédéao à Yahya Jammeh pour son départ du pouvoir, le 19 janvier à minuit, quelque 45.000 personnes ont fui la Gambie par crainte de violences, selon un décompte du HCR, l'agence chargée des réfugiés aux Nations unies.

Sur le même sujet

Lire plus