Burkina-Mali-Niger: "une force multinationale" contre l'insécurité

Le Niger, le Burkina Faso et le Mali ont décidé mardi à Niamey, de mettre sur pied une force pour lutter contre l'insécurité dans la zone du Liptako-Gourma à cheval sur leurs trois frontières, "en passe de devenir un sanctuaire de groupes terroristes".

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des soldats maliens

La création de la Force multinationale de sécurisation du Liptako-Gourma (FMS/LG) a été créee par les présidents du Niger, Mahamadou Issoufou, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso et Modibo Keïta, le Premier ministre du Mali, à l'issue d'un sommet de l'Autorité du Liptako-Gourma (ALG), une institution créée en 1970 pour développer cette zone qui abrite 45% de la population totale des trois Etats.

"Nous avons décidé de la mutualisation de nos moyens de renseignements, de nos capacités (militaires) opérationnelles pour faire face à la situation sécuritaire dans cette zone" du Liptako-Gourma, vaste de 370.000 km2 et située à cheval sur les trois Etats, a déclaré le président nigérien, Mahamadou Issoufou.

L'Autorité du Liptako-Gourma a pour mission la mise en valeur des riches ressources minières, énergétiques, hydrauliques, agricoles et pastorales dont regorge la zone enclavée.

Le président nigérien, dont les forces de sécurité ont été frappées à plusieurs reprises par des groupes djihadistes venus du Mali, a souvent demandé "un mandat plus offensif" pour la force onusienne dans ce pays voisin.

Sur le même sujet