Report des législatives au Tchad

Idriss Deby pense que la cherté du scrutin oblige le Tchad à ne pas envisager d'en organiser.
Image caption Idriss Deby pense que la cherté du scrutin oblige le Tchad à ne pas envisager d'en organiser.

Les élections législatives prévues en 2017 au Tchad n'auront pas lieu à date échue. Elles sont reportées en raison des difficultés financières que vit le pays.

Le président Idriss Déby a annoncé leur report pour des raisons financières jeudi à N'Djamena.

"Les élections présidentielle nous ont vouté 52 milliards, la biométrie a couté trop chère. La chute du prix du baril nous avons eu moins de 30 milliards d'entrée de fonds", a déclaré le président du Tchad au cours d'une conférence de presse.

Idriss Deby pense que la cherté du scrutin oblige le Tchad à ne pas envisager d'en organiser.

"Nous ne pouvons pas organiser d'élection en 2017 voire même en 2018. Les élections coûtent trop chère", ajoute-t-il.

Sur le même sujet