Mozambique : évacuation des habitants après les intempéries

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des femmes qui fuient les inondations pour échapper à la montée des eaux du fleuve Limpopo

Les autorités du Mozambique ont débuté ce week-end une vaste opération d'évacuation des habitants vivants près des rives du fleuve Limpopo en raison d'une éventuelle inondation.

La décision a été prise après les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps sur le pays.

Les responsables des secours d'urgence mozambicains craignent que les dégâts éventuels ne dépassent ceux occasionnés par les inondations de 2000 et 2001 qui avaient fait quelques 800 morts et forcé un peu plus de 500 mille personnes à fuir leurs domiciles.

Selon une source gouvernementale, afin de prévenir une éventuelle inondation qui risque d'avoir des impacts négatifs sur les cultures, les autorités de la province de Gaza, procèdent à l'évacuation des populations vivant près des rives du Limpopo. En ce moment, plusieurs centaines de personnes sont sans-abris.

Le responsable de l'Agence nationale de gestion des secours, a déclaré dimanche que la hauteur de la rivière à Combumune a atteint 8,15 mètres vendredi, ce qui selon lui représente trois mètres au-dessus du niveau d'alerte, qui est fixé à 4,5 mètres.

Il a expliqué que ce niveau a inondé des milliers d'hectares de terres cultivées, poussant ainsi les autorités à évacuer les habitants.

Pour faire face à la situation, la gouverneur de Combumune a invité les personnes vivant près du fleuve à déplacer leur bétail et d'autres biens pour éviter d'être surpris par la montée prochaine des eaux.

Dans cette localité et dans plusieurs zones touchées par les intempéries, les autorités sanitaires redoutent l'apparition de cas de plusieurs maladies dont la dysenterie, la fièvre typhoïde et le choléra.

Les autorités craignent aussi des pertes en vies humaines et d'importants dégâts matériels.

Lire plus