Kenya: la justice annule la fermeture de Dadaab

Copyright de l’image AP
Image caption La justice kenyane annule la fermeture de Dadaab

La Haute Cour kenyane a invalidé la décision des autorités de fermer le camp de réfugiés de Dadaab, donnant raison à deux ONG kenyanes qui avaient porté plainte contre le gouvernement.

La décision du gouvernement de fermer le camp, situé dans l'est du pays, a été déclaré "nulle et non avenue".

Nairobi avait annoncé l'an dernier sa décision de renvoyer de force dans leur pays les réfugiés somaliens qui, dans leur grande majorité, veulent rester au Kenya. Mais cette fermeture avait été repoussée plusieurs fois.

Pour justifier sa décision, le gouvernement kenyan avait mis en avant la sécurité nationale.

Selon lui, c'est dans le camp qu'avaient été planifiées les attaques meurtrières des islamistes somaliens Al Shebab contre le centre commercial Westgate à Nairobi en 2013 et l'université de Garissa (nord-est) en 2015.

Dadaab, le plus grand camp de réfugiés au monde

Situé près de la frontière avec la Somalie, le camp de Dadaab a été créé en 1991. Il abrite actuellement quelque 280 000 réfugiés, selon l'ONU.

Il s'agit de Somaliens en très grande majorité ayant fui la guerre civile, les exactions des islamistes radicaux et des sécheresses à répétition.