Bénin : la vidéosurveillance contre l'insécurité

Bénin Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les administrations, les entreprises publiques ou privées, les établissements publics, les organismes publics ou privés sont invités à avoir recours aux caméras de surveillance, dans les conditions réglementaires.

Le gouvernement béninois a opté pour l'utilisation du système de vidéo-surveillance sur toute l'étendue du territoire en vue de contrer les actes de grand banditisme qui se perpétuent dans le pays.

"Le recours aux moyens modernes de sécurisation est indiqué. Ainsi, les systèmes de vidéo-surveillance s'imposent comme une solution fiable, capable de contribuer plus efficacement à une meilleure offre de sécurité, par une bonne prévention et une gestion efficiente des cas de grand banditisme", a déclaré le ministre d'Etat et secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki.

Selon M. Koupaki, il n'est pas possible pour les agents de sécurité publique d'être partout à la fois.

"Les actes de grand banditisme dans nos villes ont généralement eu pour cibles, les administrations, les entreprises et établissements tenant des caisses de recettes exposées", a-t-il ajouté.

M. Koupaki estime que l'installation et l'utilisation des caméras de surveillance sont nécessaires pour certains lieux et places publics, et aussi certains édifices ou domaines privés susceptibles d'être cambriolés, vandalisés ou profanés.

Les administrations, les entreprises publiques ou privées, les établissements publics, les organismes publics ou privés sont invités à avoir recours aux caméras de surveillance, dans les conditions réglementaires.

Sur le même sujet