La Minus empêchée d'effectuer sa mission

Selon le HCR, le Soudan du Sud est le pays qui connaît la plus grande crise des réfugiés en Afrique et la troisième plus importante après la Syrie et l'Afghanistan. Copyright de l’image ALI NGETHI
Image caption Selon le HCR, le Soudan du Sud est le pays qui connaît la plus grande crise des réfugiés en Afrique et la troisième plus importante après la Syrie et l'Afghanistan.

La Mission de maintien de la paix des Nations unies au Soudan du Sud (Minus) indique que l'armée l'a empêchée de mener une patrouille pour retrouver des personnes ayant fui les récents combats près de Malakal, ville située sur les rives du Nil Blanc.

La Minus estime à environ trente mille le nombre de déplacés après les violents affrontements dans la deuxième ville du pays entre les forces gouvernementales et les groupes rebelles.

Le gouvernement a nié par le passé des allégations de la mission de l'ONU, selon les quelles, des troupes les autorités l'empêchaient de mener à bien son travail.

Les Nations Unies ont exprimé leur inquiétude de voir la zone de combats s'élargir à la région du Haut Nil, l'une des provinces les plus durement affectée par la guerre civil qui dure depuis trois ans au Soudan du Sud.

Sur le même sujet

Lire plus