Mauritanie : pêcheurs sénégalais en eaux troubles

fishermen discussing Copyright de l’image © Santiago Urquijo
Image caption Le Sénégal exhorte ses pêcheurs à ne plus violer les eaux mauritaniennes.

Le Sénégal a appelé vendredi ses pêcheurs n'étant pas en règle en Mauritanie à ne plus pêcher dans les eaux de ce pays voisin pour éviter des incidents.

Alors que la Mauritanie applique une nouvelle réglementation concernant les pêcheurs étrangers, le Ministre de la Pêche, Oumar Guèye a incité les pêcheurs sénégalais à ne plus s'aventurer dans les eaux mauritaniennes de façon clandestine.

Des pêcheurs sénégalais ont récemment rapportés un incident maritime au cours duquel des garde-côtes mauritaniens ont tiré sur des pêcheurs sénégalais, en blessant certains.

Une source proche du ministère mauritanien de la Pêche affirmait que les Sénégalais ont refusé d'observer les conditions de l'accord de pêches entre les deux pays. Une nouvelle directive obligeait les pêcheurs sénégalais de débarquer leurs prises en Mauritanie.

En visite de deux jours en Mauritanie, le ministre sénégalais de la Pêche a proposé le retour "volontaire" de 400 pêcheurs sénégalais contraints par cette directive et restée en Mauritanie.

Dakar et Nouakchott se sont également entendus pour des patrouilles mixtes sur leurs frontières maritimes pour "faire respecter (leurs) réglementations et prévenir d'éventuels incidents", selon leurs autorités.

Les pêcheurs sénégalais, particulièrement ceux de Saint-Louis (nord), sont confrontés à une raréfaction de la ressource halieutique dans leur pays due notamment à une surexploitation. Ils dépendent en partie des eaux poissonneuses de la Mauritanie voisine, selon des professionnels de la pêche.

Lire plus