Mali: les autorités intérimaires attendues au Nord

Cinq présidents des autorités intérimaires de régions ont été désignés Copyright de l’image Getty Images
Image caption Cinq présidents des autorités intérimaires de régions ont été désignés

Les présidents des autorités intérimaires dans le nord du Mali prévues par l'accord de paix de 2015 ont été désignés et leur installation débutera samedi à Kidal, bastion de l'ex-rébellion.

Les "patrouilles mixtes" et les autorités intérimaires : deux dispositions de l'accord de paix du 10 février qui entrent en vigueur ce samedi. Elles seront présentes dans les cinq régions du Mali.

Les présidents des autorités intérimaires dans la région désignés sont :

  • A Kidal, Hassan Ag Fagaga (Coordination des Mouvements de l'Azawad - CMA).
  • A Gao (nord), Djibrila Maïga (coalition des groupes armés pro-gouvernementaux)
  • A Tombouctou, Boubacar Ould Hamadi (CMA)
  • A Ménaka, région administrative récemment créée, Abdoul Wahab Ag Ahmed Mohamed (MSA)
  • A Taoudénit Hamoudi Sidi Ahmed Aggada, home d'affaire installé dans la région

Plusieurs mouvements ont néanmoins contesté certains de ces choix, dénonçant l'absence de concertation.

Parmi eux, l'association ''Gao Lama'', qui veut dire « les Gao présents dans le nord, à l'intérieur du pays et à l'étranger » qui a manifesté contre cette disposition de l'accord à Gao en juillet dernier entend s'y opposer à nouveau.

Ecoutez Abdel Kader Maiga, secrétaire général de l'association ''Gao Lama'' au micro d'Alou Diawara

Media playback is unsupported on your device
Abdel Kader Maiga, secrétaire général de l'association ''Gao Lama'' au micro de la BBC

Ces marches de protestation sont attendues pour ce samedi par Tombouctou et Taoudénit et se poursuivront dans les prochains jours, selon un communiqué de ces mouvements.