Réouverture des écoles en Guinée

Mardi, des manifestations violentes ont fait deux nouvelles victimes à Conakry. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Mardi, des manifestations violentes ont fait deux nouvelles victimes à Conakry.

Les écoles guinéennes ont rouvert après trois semaine de grève des enseignements qui ont entraîné des manifestations ayant conduit à la mort de sept personnes.

Mais d'après la correspondante de la BBC en Guinée, il y a peu d'affluence dans les établissements de la capitale Conakry.

Certains parents préfèrent attendre de voir l'évolution de la situation avant de renvoyer leurs enfants à l'école.

Mardi, des manifestations violentes ont fait deux nouvelles victimes à Conakry.

Des troubles qui interviennent au lendemain de violences similaires ayant fait 5 morts.

La capitale guinéenne, Conakry, était secouée depuis plusieurs semaines par une grève des enseignants vacataires qui exigent leur intégration à la fonction publique.

Soutenu par des élèves, le mouvement s'est durci avec l'entrée en grève des syndicats des enseignants du primaire et du secondaire de l'enseignement public qui réclamaient aussi une augmentation de salaires et de meilleures conditions de travail.

En raison de ces manifestations, le gouvernement avait ordonné la fermeture des écoles le 1er février avant d'appeler les grévistes à la reprise des cours le 13 février.

Dimanche soir, le gouvernement avait annoncé avoir trouvé un accord avec les syndicats, précisant que "les parties ont convenu de se retrouver lundi pour la signature formelle de cet accord".

Sur le même sujet