Tchad : les opportunités d'études à l'étranger

étudiants, tchad, salon de l'étudiant Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un étudiant l'établissement Français dans la capitale tchadienne

Le salon international de l'étudiant Africain se tient du 23 au 25 février au Tchad. C'est l'occasion pour les participants de discuter des possibilités d'accéder ou d'étudier dans les universités étrangères.

Pour les étudiants tchadiens c'est aussi le moment de dire toutes les difficultés auxquelles ils font face dans les universités du pays.

Ce salon international de l'étudiant Africain, est pour eux l'occasion de parler des difficultés auxquels ils sont confrontés.

Beragoto Armand, président de l'association des étudiants tchadiens, dénonce le manque de restaurants pour les étudiants. En plus des problèmes d'électricité, le président de l'association des étudiants tchadiens cite aussi le manque de bibliothèque et de laboratoire digne pour faciliter leurs études.

Emelie Dené, une autre étudiante, évoque le manque de niveau des enseignants qui impacte négativement sur le niveau des étudiants.

Les étudiants tchadiens qui veulent poursuivre leurs études à l'étranger sont confrontés à d'énormes difficultés. Notamment le manque de transparence dans l'attribution des bourses d'études.

Au Tchad, la plupart des parents n'ont pas suffisamment de moyens pour assurer les études supérieures de leurs enfants.

Naïhir Abakar, initiateur du salon de l'étudiant africain, cette rencontre peut faciliter l'orientation des étudiants dans les filiales d'avenir et aider dans la recherche de solutions aux problèmes de l'enseignement supérieur.

Le président Tchadien Idriss Deby, qui a présidé l'ouverture du salon, a exhorté ses ministres en charge de l'éducation et de l'enseignement supérieur à mieux accompagner les élèves et étudiants. Il a par ailleurs déploré le fait que beaucoup des tchadiens s'intéressent peu aux matières scientifiques.

Lire plus