Insécurité au Kenya

Jeudi, des criminels ont attaqué un camion gouvernementale qui apportait de l'aide alimentaire dans la zone. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Jeudi, des criminels ont attaqué un camion gouvernementale qui apportait de l'aide alimentaire dans la zone.

Au Kenya, des centaines de personnes ont du quitter leurs maisons a cause de la montée de l'insécurité dans la région de Baringo située à environ 271 km au nord ouest de la capitale Nairobi.

Jeudi, des hommes armés ont attaqué un camion gouvernementale qui apportait de l'aide alimentaire dans la zone.

Et deux semaines auparavant, un responsable politique local et future parlementaire a été tué par des hommes armés dans un bar.

Le chef de l'opposition Raila Odinga avait qualifié l'incident d'assassinat politique.

Les dirigeants locaux ont demandé au président Uhuru Kenyatta d'agir pour stopper les violences qui ont fait 10 victimes ces derniers jours.

La région accueille deux ethnies, les Pokot et les Tugen.

Ces deux communautés se sont souvent affrontés violemment dans le passé au sujet de l'accès à l'eau et aux terres.

Dans son édition du 8 février, le journal local Star a cité un responsable qui révélait que des centaines d'officiers de police d'une unité d'élite avaient été déployés dans la région pour faire face à l'insécurité.

Des fermes privées dans la région voisine de Laikipia ont également été la cible d'attaques alors que des agriculteurs cherchent de l'eau et de la nourriture pour leur bétail.

Sur le même sujet