RDC : désignation polémique du premier ministre

cenco, lettre, étienne tshisekedi, félix tshisekedi Copyright de l’image Getty Images
Image caption La délégation des Evêques de la Cenco lors d'une rencontre avec les membres du Conseil de sécurité

Polémique enfle autour de l'existence d'une lettre qui désigne le futur Premier ministre de transition en Rd Congo.

D'après l'opposition, peu avant sa mort, Etienne Tshisekedi avait signé un courrier adressé au président Kabila. Le courrier contiendrait le nom du futur Premier ministre.

Après plusieurs jours de silence, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) confirme l'existence de cette lettre.

Le courrier serait parvenu à la médiation catholique le 17 janvier. La CENCO indique qu'elle était tenue de garder le secret autour de ce courrier jusqu'à la fin des négociations et de le livrer au président Kabila en mains propres.

Certains opposants affirment même que dans son courrier, Etienne Tshisekedi aurait désigné son fils Félix Tshisekedi comme futur Premier ministre.

La majorité présidentielle rejette cette version et réfute même l'existence d'une telle lettre.

D'après les accords du 31 décembre, un premier ministre issu du Rassemblement de l'opposition doit être nommé. Mais majorité et opposition n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur les modalités de la nomination du futur chef du gouvernement de transition.

Lire plus