Gabon: neuf cadres de la BGFI Bank inculpés

gabon, bgfi bank, fraude, enquête Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les billets de Francs CFA

L'ex-directeur général de BGFI Bank-Gabon, l'une des plus grandes banques d'Afrique francophone, et huit autres cadres de la principale filiale du groupe ont été inculpés pour "association de malfaiteurs et complicité de vol aggravé selon le Parquet de Libreville.

Ils sont inculpés après une enquête sur un vaste détournement de fonds.

L'enquête porte sur 1,9 milliard de FCFA, près de trois millions d'euros, détournés via une fraude à la carte de crédit prépayée,

Les cartes rechargeables permettaient d'effectuer des retraits d'argent à l'étranger, plafonnés, sans qu'il ne soit nécessaire de détenir un compte à la banque émettrice de la carte.

Les premières informations sur cette affaire ont été fournies par le quotidien l'Union.

"Dans la nuit de vendredi 17 au samedi 18 février 2017, la banque a été victime d'une intrusion de son système informatique pour les guichets automatiques. Entre minuit et 03H00 du matin, les plafonds des cartes Visa prépayées ont été augmentés simultanément", écrivait le journal l'Union.

Les cartes auraient alors été rechargées depuis ce réseau informatique interne.

"Il y a eu des retraits de fonds simultanément en France, au Luxembourg, en Allemagne et en Suisse, qui se sont élevés à 1,9 milliard de francs" CFA, a indiqué une source judiciaire citée par le journal.

La justice gabonaise va donc demander l'extradition des huit auteurs présumés des retraits, tous originaires d'Afrique de l'Ouest, qui auraient acheté plus de 400 cartes prépayées, croit savoir le quotidien local.

Deux autres employés de la banque ont été inculpés mais laissés en liberté provisoire.

Lire plus