Sahara occidental : retrait du Maroc d'une zone contestée

Copyright de l’image AFP
Image caption Le dossier du Sahara occidental a été au cœur des discussions sur l'intégration du Maroc.

Le Maroc annonce son retrait d'une zone tampon mise en place par l'ONU dans le territoire contesté du Sahara occidental.

Selon un communiqué du ministère des affaires étrangères, Rabat procédera, dès lundi, à un retrait unilatéral de la région de Guerguerat, à la frontière avec la Mauritanie.

L'annonce de ce retrait intervient après une demande en ce sens du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Celui-ci s'est entretenu au téléphone avec le Roi du Maroc, explique le communiqué.

Le royaume n'en a pas dit davantage, mais cette annonce devrait apaiser un climat tendu dans la zone.

Sahara Occidental, territoire contesté

La région de Guerguerat était le théâtre de tensions entre le Royaume Chérifien et les indépendantistes du Front Polisario.

En août 2016, le Maroc avait entamé la construction d'une route goudronnée d'environ 4 km vers la Mauritanie, au-delà de son mur de défense. Les ingénieurs étaient escortés par l'armée. En représailles, le Front Polisario y a déployé une unité.

Cette annonce intervient quelques semaines après le retour du royaume au sein de l'Union africaine.

Le dossier du Sahara occidental a été au cœur des discussions sur l'intégration du Maroc.