Tanzanie: les noms d'homosexuels ne seront pas publiés

Copyright de l’image Getty Images
Image caption l'homosexualité est punie par la loi en Tanzanie.

Le gouvernement tanzanien ne publiera pas les noms d'homosexuels comme il l'avait annoncé auparavant.

« Nous avons annulé la conférence de presse. Nous n'allons pas annoncer les noms des homosexuels qui vendent leur corps pour des raisons techniques», a déclaré, dans un tweet, le ministre adjoint de la Santé.

Cependant, les raisons techniques n'ont pas été précisées.

Le ministre adjoint de la Santé, Dr Hamisi Kigwangalla, avait menacé samedi dernier de publier des noms d'homosexuels faisant le commerce de leurs corps.

Quelques jours plutôt, le gouvernement a annoncé la fermeture de dizaines de centres de santé privés spécialisés dans la lutte contre le sida, accusés d'apporter des soins à la communauté homosexuelle.

L'homosexualité est punie par la loi

En Tanzanie, l'homosexualité est punissable de très lourdes peines de prison pouvant aller jusqu'à 30 ans de réclusion.

L'homosexualité est également illégale dans 38 des 54 pays d'Afrique. Elle est passible de la peine de mort en Mauritanie, au Soudan et en Somalie, selon Amnesty International.