Kenya : plus de pub pour la presse privée

Copyright de l’image ecx
Image caption Au Kenya, près du 1/3 des revenus de la presse indépendante provient de la publicité gouvernementale

Le gouvernement dit vouloir par cette mesure réduire les dépenses de l'Etat.

Certains médias privés interprètent la décision gouvernementale comme un moyen de déstabiliser la presse indépendante à l'approche des élections générales du mois d'août prochain.

Dans une note de service, le chef d'état-major du Kenya et le ministre de la fonction publique, ont demandé à tous les ministères et agences gouvernementales d'accorder exclusivement les plages publicitaires aux médias publics.

La note publiée dans un quotidien local interdit également de faire la publicité des services publics, y compris les appels d'offres et les demandes d'emploi dans la presse indépendante.

Selon les syndicats des medias privés, cette mesure pourrait causer aux éditeurs des pertes annuelles estimées à plus 20 millions de dollars de recettes.

Près du 1/3 de leurs revenus est généré par la publicité gouvernementale.

Contacter par la BBC, le ministre de l'information et de la technologie ainsi que les responsables des médias indépendants n'ont pas souhaité réagir aux répercussions de la nouvelle ordonnance.