Tunisie: inculpation de six policiers dans l'attentat de Sousse

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le 26 juin 2015, un étudiant tunisien, Seifeddine Rezgui, armé d'une kalachnikov, avait surgi à l'entrée de l'hôtel Imperial Marhaba, tuant des dizaines de personnes.

Six agents de sécurité tunisiens ont été inculpés de non-assistance à personne en danger dans le cadre de l'enquête sur l'attaque survenue à l'été 2015 sur une plage de Sousse, en Tunisie.

L'attentat a coûté la vie à 38 personnes.

Les policiers ont été laissés en liberté dans l'attente de la conclusion de l'enquête, a déclaré un porte-parole de la section antiterroriste de la police judiciaire.

L'annonce de cette inculpation intervient après la publication des résultats d'une investigations menée par les autorités britanniques.

Le Royaume-Uni pointe du doigt l'attitude des forces de sécurité tunisiennes lors de l'attaque.

Une attaque revendiquée par l'EI

Le 26 juin 2015, un étudiant tunisien, Seifeddine Rezgui, armé d'une kalachnikov, avait surgi à l'entrée de l'hôtel Imperial Marhaba, tuant des dizaines de personnes.

La plupart des victimes était de nationalité britannique.

L'attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique.