Nigeria : Shell et Eni inculpés pour corruption

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Shell et Eni sont poursuivis pour corruption au Nigeria

Le groupe britannique Shell et la compagnie italienne Eni sont soupçonnés d'avoir payé plus de 801 millions de dollars à des hommes d'affaires et politiciens nigérians comme pot de vin.

L'agence anticorruption du Nigeria a annoncé jeudi que les deux groupes pétroliers sont inculpés pour corruption et poursuivis dans le cadre d'un contrat pétrolier de 1,3 milliards de dollars. En tout, ce sont 11 personnes qui sont mis en accusation pour corruption dans cette affaire.

En 2011, les deux compagnies avaient alors remporté l'attribution d'un bloc pétrolier offshore au Nigeria pour 1,3 milliard de dollars.

Shell et Eni ont toutefois nié tout comportement illégal.

Le directeur général d'Eni a expliqué le mois dernier dans les colonnes du journal Financial Times que sa compagnie et Shell ont agi dans le respect de la loi.

Eni et Shell ont payé le gouvernement nigérian et n'ont pas été impliqués dans la décision du gouvernement sur la manière d'utiliser cet argent.

La justice italienne a également ouvert une enquête dans la même affaire.

Depuis le début du mandat du président Mouhamadou Buhari, les autorités nigérianes ont procédé à plusieurs arrestations de hauts fonctionnaires de l'administration pour corruption, mais peu ont été condamnés jusque-là.

Lire plus