RDC: le "Rassemblement" éclate

Une partie du "Rassemblement" conteste l'élection de Félix Tshisekedi (en photo) à la présidence de la coalition. Copyright de l’image AFP
Image caption Une partie du "Rassemblement" conteste l'élection de Félix Tshisekedi (en photo) à la présidence de cette coalition.

Joseph Olenghankoy Mukundji a été élu par une frange qui a rejeté la désignation, depuis la veille, de Félix Tshisekedi au poste de président de la coalition.

M. Tsisekedi, fils du leader de l'opposition décédé le 1er février dernier à Bruxelles, avait été désigné en même temps que Pierre Lumbi, le président du MSR, élu président du Conseil des sages du "Rassemblement".

Le porte-parole de cette coalition, Bruno Tshibala, cité par la radio Okapi, a estimé que l'élection de Joseph Olenghankoy Mukundji a été entachée d'irrégularités.

Le "Rassemblement" est la principale force politique congolaise au sein duquel le futur Premier ministre doit être désigné.

Cette coalition va négocier avec la majorité présidentielle les conditions de l'organisation de la prochaine élection présidentielle.

L'actuel président, Joseph Kabila, n'est pas autorisé à se présenter au scrutin présidentiel prévu en 2018.

Lire plus