RDC : 4 morts dans l'assaut sur Bundu Dia Kongo

DRC protests Copyright de l’image Getty Images
Image caption Ne Muanda Nsemi avait récemment appelé à l'insurrection contre le pouvoir du président Kabila.

Après deux semaines de siège, la police a lancé l'assaut contre la résidence de Ne Muanda Nsemi, député et chef du mouvement politico-religieux Bundu Dia Kongo.

D'après la police, l'opération a duré six heures pour réussir à interpeller le leader du groupe vivant.

Des centaines de ses adeptes s'étaient retranchés à son domicile.

Au terme de l'opération militaire, 307 personnes se sont rendues à la police dont Ne Muanda Nsemi et son épouse.

Le chef de la secte est poursuivi en justice notamment pour "offense envers le chef de l'Etat, incitation à la haine tribale et provocation à la désobéissance civile.

La date de son procès n'est pas encore connue.