Famine en Somalie: Guteres tire la sonnette d'alarme

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Dès son arrivée dans la capitale somalienne, le patron des Nations Unies Antonio Gutteres a indiqué sur son compte tweeter que "les gens meurent", et que "le monde doit agir maintenant pour arrêter ce désastre"

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, en visite d'urgence en Somalie, va évoquer avec les autorités, la sécheresse et la famine qui frappent le pays.

Plus de cinq millions de personnes sont touchées.

Le mois dernier, L'ONU a déclaré l'état de famine au Soudan du Sud en guerre.

L'organisation avait également indiqué que trois autres pays étaient au bord de la famine.

Plus de 20 millions de personnes dans ces quatre pays sont menacés.

Dès son arrivée dans la capitale somalienne, le patron des Nations Unies Antonio Gutteres a indiqué sur son compte tweeter que "les gens meurent", et que "le monde doit agir maintenant pour arrêter ce désastre"

Cette visite intervient alors que le gouvernement somalien a récemment annoncé que plus de 100 personnes sont mortes.

Ces personnes sont mortes de faim et de maladies en moins de 48 heures.

Le pays est confronté à une sécheresse dévastatrice.

L'ONU a averti en février dernier que la famine frappe la Somalie, le Yémen, le Soudan du Sud et le Nigéria.

L'organisation a lancé un appel à l'aide de 4 milliards de dollars pour soutenir les quatre pays.

La famine a été déclarée en Somalie il y a six ans, ce qui avait entrainé la mort de plus de deux cent mille personnes et le déplacement de millions d'autres.

C'est la troisième visite en Somalie d'un secrétaire général des Nations unies depuis 1993.

Sur le même sujet