Des chauffeurs de taxi bloquent l'aéroport de Johannesburg

Des centaines de taxis ont bloqué l'accès principal à l'aéroport le plus fréquenté du continent. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des centaines de taxis ont bloqué l'accès principal à l'aéroport le plus fréquenté du continent.

A Johannesburg, des chauffeurs de taxi en colère ont stoppé la circulation sur l'autoroute et provoque des dizaines de kilomètres de bouchons.

Ils protestaient contre Uber, affirmant que l'application de réservation mobile de voiture avec chauffeur n'a pas de permis des autorités pour opérer.

Les manifestants accusent l'application américaine de leur faire de la concurrence déloyale

Des centaines de taxis ont bloqué l'accès principal à l'aéroport le plus fréquenté du continent.

Il est donc impossible pour des milliers d'usagers d'accéder à l'aéroport OR Tambo de Johannesburg.

Comme dans plusieurs pays, les chauffeurs de taxi sud-africain accusent Uber de concurrence déloyale en raison des bas prix qu'ils pratiquent.

Des manifestations similaires ont eu lieu à Londres ou à New Dehli, là ou Uber continue de remettre en cause le modelé traditionnel de gestion sur le marché des taxis.

A Johannesburg, la police a réagi assurant que les chauffeurs de taxi n'avaient pas l'autorisation de manifester et les a force à quitter l'autoroute.

L'application Uber fonctionne dans plusieurs villes africaines et a été lancée en Afrique du Sud il y a 4 ans.

Depuis, Uber a attiré ici plus d'un demi-million d'usagers et près de 4000 chauffeurs.

Les conducteurs d'Uber, parfois victimes d'intimidation de la part des chauffeurs de taxis, ont demandé à leur compagnie de mieux les protéger.

Sophie Ribstein,

Johannesburg,

BBC Afrique

Sur le même sujet