35 morts dans l'éboulement d'une décharge en Ethiopie

Copyright de l’image AFP
Image caption Dimanche après-midi, six excavatrices cherchaient dans l'océan de déchets d'éventuels survivants ou corps.

En Ethiopie, au moins 35 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées par l'éboulement des ordures de la plus grande décharge du pays, située en périphérie de la capitale Addis Abeba.

Un flanc de la principale montagne de déchets s'était subitement détaché samedi soir et avait emporté des habitations de fortune des résidents de la décharge de Koshe, qui signifie "saleté" en argot amharique, la principale langue du pays.

Dimanche après-midi, six excavatrices cherchaient dans l'océan de déchets d'éventuels survivants ou corps.

La police, elle, empêchait les badauds d'approcher alors que les rues du quartier jouxtant la décharge étaient pleines de femmes en pleurs.

Copyright de l’image AFP
Image caption Cet effondrement est dû à des travaux d'aplanissement au sommet de la montagne de déchets

Selon les résidents, cet effondrement est dû à des travaux d'aplanissement au sommet de la montagne de déchets, dans le cadre de la construction d'une centrale au biogaz exploitant les ordures.

Ces travaux auraient accentué la pression sur les flancs de la colline, entraînant l'éboulement.

Copyright de l’image AFP
Image caption Dimanche après-midi, six excavatrices cherchaient dans l'océan de déchets d'éventuels survivants ou corps.

Les autorités éthiopiennes disent que des dizaines de personnes sont toujours portées disparues. Quand certaines sources indiquent qu'au moins cinquante personnes auraient été tuées.

Face à cette situation, le ministre de la communication a annoncé la prise en charge des survivants qui pour la plus part ont vu leurs habitations détruites.

Pour l'heure aucune précision officielle sur les causes de l'effondrement.

En juillet 2000, l'effondrement d'une décharge d'une hauteur de 15 mètres avait fait au moins 208 morts et une centaine de disparus dans la périphérie de Manille, la capitale philippine.

En 2016, au moins 16 personnes avaient été tuées et 61 blessées par une explosion dans une décharge de la périphérie de Cotonou, où des riverains tentaient de récupérer de la farine avariée que venait de déposer une entreprise avant d'y mettre le feu.

Sur le même sujet