Niger : l'opposant Hama Amadou condamné par contumace

Hama Amadou in the Niger capital Niamey (15 June 2014) Copyright de l’image AFP
Image caption Les avocats de la défense ont soutenu que l'affaire était politiquement motivée

Un tribunal du Niger a condamné le principal dirigeant de l'opposition, Hama Amadou, à une année de prison pour trafic d'enfants.

Amadou s'est opposé au président Mahamadou Issoufou à l'élection de mars. Il est maintenant en exil en France et a été jugé par contumace.

Ses avocats étaient également absents devant les juges pour protester contre un procès qui, selon eux, était une parodie de justice.

Amadou avait nié les accusations d'achat de nouveaux-nés au Nigéria voisin.

Il est accusé avec son épouse et plusieurs autres personnes d'être impliqué dans un trafic incluant 30 enfants du Nigeria, vendus à de riches couples du Niger.

Les avocats de la défense ont soutenu que l'affaire était politiquement motivée et plaidaient pour un ajournement du procès afin de leur laisser le temps d'envoyer des documents à Amadou, installé en France.

Mais leur demande a été rejetée par le juge du procès.

La défense soutient également que le but de ce procès est d'empêcher Amadou de se présenter à l'élection de 2021.

Les accusés qui ont répondu à la convocation ont préféré garder le silence. Les avocats soutiennent qu'un procès en appel pourrait se dessiner.

Lire plus