Tshisekedi: polémique sur les funérailles

Media playback is unsupported on your device
Le lieu proposé pour la sépulture est notamment contesté par la famille Tshisekedi

Plus de quarante jours après le décès d'Etienne Tshisekedi, les autorités de Kinshasa et la famille du disparu n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur l'endroit où sera inhumé le leader historique de l'opposition congolaise décédé à Bruxelles le 1er février.

Son frère Gérard Mulumba avait annoncé début mars que le corps d'Etienne Tshisekedi ne sera plus rapatrié vers la République démocratique du Congo, comme initialement prévu.

Selon lui, le site d'inhumation convenu entre les autorités et la famille biologique du disparu ne fait pas l'unanimité.

Le lieu proposé pour la sépulture est notamment contesté par la famille politique du leader de l'opposition congolaise.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le site d'inhumation convenu entre les autorités et la famille biologique du disparu ne fait pas l'unanimité

Celle-ci souhaite qu'Etienne Tshisekedi soit enterré au siège de l'UDPS, le parti qu'il a fondé.

Mais les autorités de Kinshasa ont choisi le cimetière de la Gombe, au centre-ville où des travaux ont même déjà été lancés sur place, en attendant l'érection éventuelle d'un mausolée dédié au chef de file de l'opposition congolaise.

Malgré le refus des autorités, la famille menace de commencer les travaux d'aménagement d'un mausolée sur ce site.