Kenyatta pour le rapatriement des réfugiés somaliens

président Kenyatta Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président Kenyatta estime que le camp de Dadaab a perdu son caractère humanitaire.

Pour le président kenyan Uhuru Kenyatta, il n'y aura pas de relâchement dans le processus de rapatriement des réfugiés somaliens du camp de Dadaab près de la frontière malgré un arrêt de la Haute Cour annulant la fermeture du camp.

Le mois dernier, la cour avait dit que renvoyer de force les somaliens dans leur pays constituait l'acte de persécution d'un groupe.

Mais lors d'un sommet de réfugiés de l'IGAD à Nairobi, le président kenyan a expliqué que le rapatriement allait continuer.

Pour le chef d'Etat, le manque de fonds signifiait que les gens vivaient dans des conditions sordides et fomentaient des actes terroristes.

Il a appelé à plus d'aide internationale pour le camp de Dadaab qui accueille plus d'un quart de million de Somaliens.