RDC: 42 policiers "décapités"

policiers RDC Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'insurrection des adeptes du Kamuina Nsapu a commencé après la mort du chef traditionnel du mouvement tué en août dernier.

L'attaque de vendredi visait un convoi de police sur la route entre Tshikapa et Kananga.

D'après les autorités locales, la milice de Kamuina Nsapu est responsable de de cette embuscade meurtrière.

Le président de l'Assemblée provinciale du Kasaï indique que 6 officiers ont eu la vie sauve car ils parlaient la langue de la région à savoir le tshiluba.

Les troubles dans la région ont commencé en août dernier après que les forces de sécurité aient tué le chef traditionnel Kamuina Nsapu.

Le gouverneur du Kasaï Alexis Nkande Myopompa affirme que des enquêtes sont en cours.

D'après l'ONU, 400 personnes ont été tuées et 200 000 déplacées dans la région depuis la mort du chef traditionnel Kamuina Nsapu.

Deux experts de l'ONU, un américain et un suédois ont par ailleurs disparus dans la zone il y a deux semaines, l'organisation n'a aucune nouvelle d'eux, ni des quatre congolais qui les accompagnaient.

La RDC est confrontée à un climat d'instabilité politique alors que le président Joseph Kabila s'est maintenu au pouvoir au-delà de son mandat expiré en décembre dernier.

Des élections doivent être organisées à la fin de l'année mais aucune date n'a été arrêtée pour l'instant.