Xénophobie : Wole Soyinka critique Trump

Copyright de l’image Getty Images
Image caption M. Soyinka a dénoncé la construction de murs - "surtout dans les esprits" - partout dans le monde.

Le prix Nobel de littérature nigérian, Wole Soyinka a affirmé que le président américain Donald Trump a exploité la "xénophobie latente" pour accéder à la Maison Blanche.

"Il a surfé sur la vague de xénophobie latente qui existe dans toutes les sociétés, y compris la mienne", explique l'auteur et poète de 82 ans, qui a rendu sa "carte verte" américaine après la victoire de Trump à la présidentielle en novembre.

"Lorsque je vois ce genre de conduite pour accéder au pouvoir, je suis révolté", ajoute-t-il.

M. Soyinka a dénoncé la construction de murs - "surtout dans les esprits" - partout dans le monde.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption "Donald Trump est "arrivé au pouvoir grâce aux a priori des autres", a assuré M. Soyinka

"Donald Trump est "arrivé au pouvoir grâce aux a priori des autres", juge le prix Nobel de littérature 1986, au cours d'une entretien avec l'Afp à Paris à l'occasion du Salon du Livre.

"Pour moi, un des moments les plus difficiles a été de voir des centaines de milliers de personnes véritablement applaudir lorsque (Trump) évoquait ces sentiments", durant la campagne électorale.

"Je suis contre l'érection de murs, particulièrement dans les esprits des gens", poursuit ce noble vieillard à la large crinière blanche : "je n'ai jamais caché mes opinions sur ce sujet, que ce soit au Nigeria ou ailleurs".

Sur le même sujet