Bénin: démission du ministre de la Défense

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le ministre a fait part de sa démission sur Facebook

Le ministre béninois de la Défense, Candide Armand-Marie Azannai, a présenté lundi sa lettre de démission au président Patrice Talon.

"Face aux derniers développements de l'actualité politique dans notre pays, j'ai décidé de remettre ma démission du gouvernement", a écrit le ministre Candide Armand-Marie Azannai sur sa page Facebook.

M. Azannai a indique avoir présenté sa démission au président de la République Patrice Talon, tôt ce lundi.

"J'ai prié Monsieur Patrice Talon (...) d'accepter la-dite démission", écrit M. Azannai.

Cette décision crée la surprise au moment où le Bénin s'apprête à réformer la constitution du pays.

Copyright de l’image Facebook
Image caption M. Azannai a indique avoir présenté sa démission au président de la République Patrice Talon, tôt ce lundi.

En tout, sur 160 articles de la Constitution du 11 décembre 1990, 43 sont modifiés.

Le président Talon a convoqué l'Assemblée en session extraordinaire pour voter un projet de réforme constitutionnelle qui prévoit notamment un mandat présidentiel unique et fait polémique.

Ancien député, Candide Armand-Marie Azannai avait été également ministre sous l'ancien président de la République du Bénin Boni Yayi avant de se rallier à l'opposition contre celui-ci, soutenant la candidature de l'actuel chef de l'Etat, Patrice Talon au pouvoir depuis le 6 avril 2016.

Le président Talon avait convoqué le Parlement dès vendredi en session extraordinaire pour voter cette nouvelle réforme, certain de pouvoir faire valoir de sa forte popularité à l'Assemblée moins d'un an après son élection.

Toute modification de la Constitution doit être approuvée soit par referendum, soit par un vote des 4/5e de l'Assemblée.