Résidence de Condé: vers un nouveau procès

Makèmè Bamba correspondant BBC Afrique

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Durant le procès pour attaque de la résidence du président Alpha Condé

Un nouveau procès pourrait avoir lieu dans l'affaire de l'attaque de la résidence du président Alpha Condé le 19 juillet 2011.

La cour suprême a cassé l'arrêt de la cour d'assises de Conakry lundi. Cette dernière avait condamné le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo à la réclusion criminelle à perpétuité et Fatou Badiar à 15 ans de prison ferme.

Ils avaient été reconnus coupable pour leur participation à l'attaque contre le domicile du président Alpha Condé.

L'arrêt de la cour suprême intervient près de 4 ans après que le collectif des avocats des condamnés dans cette affaire avait interjeté appel de la condamnation de leurs clients.

La Cour suprême estime que les condamnés ont fait l'objet de tortures et de traitements inhumains et dégradants, de leur arrestation à leur incarcération.

La cour suprême a donc cassé et annulé l'arrêt de la cour d'assises pour violation de l'article 6 de la Constitution.

Par cette décision, la Cour donne raison aux avocats Alpha Oumar Boffa Diallo, dit AOB, et collègues qui ont toujours dénoncé un mauvais jugement.

"Je suis en mesure de dire que mes clients ont été a 50% ou à 70% innocenté parce que si les faits étaient établis constants cela va sans dire que l'arrêt de la cour d'assisse aurait été validé par le rejet du pourvoi", a déclaré Maitre Béavogui

Lire plus