Libye : accord entre les tribus du Sud

Le texte signé vendredi à Rome prévoit un contrôle des 5.000 kilomètres de frontières du Sud libyen, où agissent notamment des passeurs de migrants.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Il prévoit la création d'une garde-frontalière dont les effectifs n'ont pas été encore définis.

Une soixantaine de chefs de clans et tribus ont participé à la rencontre.

Il s'agit notamment de chefs des communautés Toubou, Arabe, des Awlad Suleiman et des Touaregs.

L'accord de paix signé entre ces communautés a été révélé dimanche par les journaux italiens.

Il prévoit la création d'une garde-frontalière dont les effectifs n'ont pas été encore définis.

Un représentant du gouvernement libyen d'union nationale, reconnu par la communauté internationale, a également pris part aux travaux.

L'accord inclut par ailleurs un engagement de mettre en place des opportunités de formation professionnelle pour les jeunes de la région, dont le moyen de subsistance principale reste la criminalité.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, le Sud libyen est le théâtre d'une lutte intercommunautaire opposant les Toubous et plusieurs tribus arabes.

Sur le même sujet

Lire plus