Centrafrique: les Nations Unies condamnent les attaques contre les civiles

Le Conseil de sécurité de l'Onu souligne l'urgence de dénoncer et de traduire en justice, les responsables des violations du droit International humanitaire et des droits de l'homme, notamment la violence sexuelle.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le texte demande instamment aux groupes armés de respecter sans aucune réserve, leur engagement en faveur du désarmement, de la démobilisation, et de la réintégration.

Les quinze pays condamnent aussi le pillage des locaux humanitaires dans certaines régions du pays.

Dans la déclaration qu'il a adoptée mardi le conseil de sécurité de l'Onu demande la fin immédiate des hostilités et la mise en place rapide de la cour pénale spéciale.

Le texte demande instamment aux groupes armés de respecter sans aucune réserve, leur engagement en faveur du désarmement, de la démobilisation, et de la réintégration.

Près de la moitié des 4,6 millions de Centrafricains ont besoin d'aide humanitaire.

Le Conseil de sécurité de l'Onu appelle en conséquence les Etats membres à verser pour la Centrafrique, les contributions annoncées lors de la conférence de Bruxelles en novembre.

Sur le même sujet

Lire plus