Gambie : une femme présidente du Parlement

Des urnes dans un bureau de vote à Bakau Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des urnes dans un bureau de vote à Bakau

La juriste Mariam Jack Denton a été nommée mardi 11 avril, présidente de l'Assemblée nationale.

Première femme à occuper ce poste en Gambie, Mme Denton et le vice-président du Parlement, Momodo Sanneh, sont tous deux membres du Parti démocratique unifié (UDP) qui a remporté les élections législatives du 6 avril.

Ils ont été, avec trois autres députés, nommés par le président Adama Barrow, contrairement aux 53 autres députés élus.

Au total, ils sont 58 députés à avoir prêté serment devant le président de la Cour suprême, le juge Hassan Abubacarr Jallow.

Mariam Denton avait été détenue pendant trois mois en 2006, après avoir été accusée de dissimulation et de trahison à la suite d'une tentative supposée de coup d'Etat.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des membres de la Commission électorale indépendante, préparant le matériel électoral, avant d'être escortés par la Police à Serrekunda, le 4 avril

Place au genre

Le parlement monocaméral gambien compte six femmes (trois élues et trois nommées par le président Barrow).

Les autres députés-femmes nommées sont Ndey Yassin Secka, employée de la radiotélévision d'Etat GRTS et Kumba Jaiteh, une responsable de la commission de la concurrence et de la protection des consommateurs.

L'UDP est majoritaire à l'Assemblée nationale avec 31 des 53 sièges à pourvoir.

L'Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), parti de l'ex-président Jammeh, a obtenu cinq sièges.

Le parti de Mama Kandeh, le Congrès démocratique gambien (GDC), arrivé en troisième position à la dernière présidentielle, a également obtenu cinq sièges.

Un candidat indépendant a bénéficié d'un siège, tandis que les autres partis de la coalition se sont partagés 11 des 12 sièges restants.

,

Sur le même sujet