Nigeria: un soldat tué par Boko Haram

Des villageois organisés pour combattre Boko Haram au Nigeria (illustration) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des villageois organisés pour combattre Boko Haram au Nigeria (illustration)

Les combattants islamistes de Boko Haram ont tué un soldat dans une nouvelle attaque aux abords de Maiduguri, capitale du nord-est du Nigeria, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Ils ont ouvert le feu sur le poste de contrôle, tuant un soldat et blessant un policier, au moment où deux kamikazes avaient déclenché leurs explosifs mercredi soir.

"Nous avons perdu un soldat dans l'attaque de Boko Haram au poste de contrôle de Dalori dans le secteur 3, tandis qu'un policier a été blessé", a déclaré un officier de l'armée nigériane sous le couvert de l'anonymat.

Selon Babakura Kolo, membre d'une milice anti-Boko Haram, qui a confirmé l'attaque, les djihadistes ont récupéré des armes lors de l'attaque.

Avant d'être repoussés par des soldats arrivés en renfort.

L'attaque a provoqué la panique dans le village et le camp voisin qui abritent des milliers de personnes déplacées par l'insurrection islamiste qui ravage la région depuis huit ans.

Elle a fait plus de 20.000 morts et causé plus de 2 millions de déplacés, dans cette partie du Nigeria.

Sur le même sujet