RDC : un opposant condamné à 5 ans de prison

Ancien ministre devenu opposant en novembre 2014, il a été l'un des meneurs de la contestation de janvier 2015 contre le pouvoir. Copyright de l’image AFP
Image caption Ancien ministre devenu opposant en novembre 2014, il a été l'un des meneurs de la contestation de janvier 2015 contre le pouvoir.

L'opposant congolais Jean Claude Muyambo a été condamné à 5 ans de prison en appel dans une affaire d'escroquerie par un tribunal de Kinshasa.

Selon son avocat, il "a été condamné mercredi à 5 ans de prison en appel" pour la "vente illégale d'un immeuble et détention illicite des documents ".

Le tribunal l'a également condamné à payer une amende de dix mille dollars américains, soit un peu plus de 9 millions de franc congolais.

En février, M. Muyambo avait écopé de 26 mois de prison, une peine doublée en appel . Son avocat regrette que la justice ait augmenté sa peine au lieu de la réduire.

Cette condamnation porte sur "le même immeuble" qui avait fait l'objet du procès ayant abouti à la condamnation à trois ans de prison de Moïse Katumbi, ex-gouverneur du Katanga (Sud-Est) passé à l'opposition en septembre 2015 . Il vit en exil.

Sur le même sujet

Katumbi veut importer du maïs pour le Katanga

RDC : retour au bercail de Katebe Katoto

Tshisékédi: hommage à Bruxelles

Originaire du Katanga, M. Muyambo est reconnu par la justice congolaise coupable d'avoir vendu illégalement à son profit plusieurs immeubles appartenant à un ressortissant grec, Emmanuel Stoupis.

Ancien ministre devenu opposant en novembre 2014, il a été l'un des meneurs de la contestation de janvier 2015 contre le pouvoir.

Le nom de M. Muyambo figure sur une liste de plusieurs détenus que l'opposition considère comme des prisonniers politiques" et dont elle demande l'élargissement dans le cadre de "mesures de décrispation" prévues par un récent accord conclu avec la majorité.